Prévention de la radicalisation

Prévention de la radicalisation

 
 
fcbgdjgh

Afin d’agir contre la menace terroriste et lutter contre l’enrôlement djihadiste, chaque citoyen est appelé à être vigilant.

L’attitude d’une personne de votre entourage devient préoccupante, un départ à l’étranger ou une action en France semble se préparer ? Réagir permet de protéger les individus eux-mêmes, leurs proches et la société et d’éviter des drames.

La radicalisation est un processus de rupture sociale, morale et culturelle avec les valeurs de la République que sont la liberté, l’égalité et la fraternité.

La détection d’une situation s’effectue sur la base d’indicateurs, autour de 5 grands domaines, qui répertorient les signes habituellement observés dans la radicalisation :

  • Ruptures,
  • Personnalité et environnement relationnel,
  • Théories et discours, 
  • Techniques (stratégies),
  • Judiciaire (rapport à la loi).

Identifier un processus de radicalisation ne se fait pas sur la base d’un seul indice, mais sur un faisceau d’indices.

Les comportements témoignant d’une radicalisation doivent être signalés :

par téléphone au 0 800 005 096 : numéro vert (appels gratuits) du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00, géré par le Centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation (CNPAR)

en cas d’urgence, appeler le 17 (police, gendarmerie)

 par courriel aux services de la préfecture à l’adresse :

pref-radicalisation@meurthe-et-moselle.gouv.fr

Pour en savoir plus : https://www.cipdr.gouv.fr/prevenir-la-radicalisation