Coordination des Actions de Sécurité Routière

La stratégie en matière de sécurité routière en Meurthe-et-Moselle

 
 
.

La politique de sécurité routière pilotée par la direction de la sécurité routière (DSR) au sein du ministère de l'Intérieur, a pour objectif de réduire l’accidentalité corporelle sur les routes, afin de diminuer le nombre de personnes tuées et blessées recensées chaque année.
Elle répond à plusieurs enjeux :

  • un enjeu humain, lié à la souffrance engendrée par la perte ou le handicap d’un proche ;
  • un enjeu social, lié à la disparition d’une partie des forces vives de la société, notamment les jeunes ;
  • un enjeu économique. L’État consacre chaque année plus de 3,4 milliards d’euros au financement de cette politique.

Dans ce cadre, un document général d’orientation (DGO) élaboré pour 5 ans constitue l’approche stratégique de la politique de sécurité routière dans le département, tenant compte des orientations nationales, des problématiques et des enjeux locaux. Le plan départemental d’actions de sécurité routière (PDASR) est quant à lui l’outil opérationnel décliné du DGO.

DGO de Meurthe-et-Moselle 2018 - 2022 :

Le DGO s’articule autour de cinq champs d’action, dont trois sont maintenus du DGO 2014-2018 :
- formation, prévention, information ;
- infrastructures ;
- contrôle-sanction ;
et l’ajout de deux nouveaux champs d’actions pour les 5 années à venir :
- développement de la capacité à vivre ensemble (dans l’espace public) ;
- développement de l’auto-évaluation, prise de conscience de ses limites de sa vulnérabilité.

Retrouvez ci-dessous le DGO du département de la Meurthe-et-Moselle pour les années 2018 à 2022 :

> DGO 2018-2022 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,35 Mb

Le PDASR s’appuie sur ces champs pour soutenir les actions qui seront déployées tout au long de l’année dans le département.

PDASR 2022 :

Outil opérationnel de la politique de sécurité routière dans le département, le PDASR recense les d'actions de sensibilisation et de prévention qui seront menées auprès de la population.

Ces actions sont axées autour de neuf enjeux liés au DGO : la vitesse, les vélos, les deux roues-motorisés, les jeunes, les risques professionnels, les piétons, les seniors, les distracteurs et les addictions.

La préfecture de Meurthe-et-Moselle dispose, chaque année, d'un budget qui permet d'aider de manière concrète les porteurs de projets (octroi de subventions, mise à disposition de ressources) et de faciliter toutes les actions locales de prévention du risque routier.

Suite à l’appel à projets lancé fin novembre 2021, 42 projets ont été réceptionnés et étudiés par le comité de pilotage, placé sous l’autorité de la directrice de cabinet.

Pour l’année 2022, une dotation globale de 72 580 euros a été allouée à la coordination de la sécurité routière du département afin de mener à bien l’ensemble des actions locales. La répartition de la dotation est la suivante :

- Lutte contre la vitesse = 36 %
- Redistribution de l’espace public autour des thématiques « vélos – engins de déplacement personnel motorisés (EDPM) » et des deux-roues motorisés = 36 %
- Éducation et prévention auprès des jeunes = 12 %

Le reste de la dotation globale finance des projets relatifs aux risques professionnels, aux piétons, aux seniors, la lutte contre l’insécurité routière (distracteurs : téléphone, navigateur, etc.), et la sensibilisation contre les addictions.

La préfecture de Meurthe-et-Moselle s’appuie sur son réseau d’intervenants départementaux de sécurité routière pour mener ces actions de prévention pilotées par les services de l’État dans tout le département ou en appui aux porteurs de projets, et grâce à l’implication des partenaires locaux (administrations, entreprises, associations, etc.).

 
 

Documents listés dans l’article :