Soutien au développement de la pratique sportive

Sport et établissements sociaux

 
Action "Bien dans mes baskets, bien dans ma tête"

La précarité augmente la probabilité d’être affecté par un problème de santé et d’avoir une perception plus dégradée de sa propre santé. La pratique d’une activité physique ou sportive constitue l’un des moyens susceptibles d’améliorer la santé physique et mentale des personnes en situation de précarité.

L’expérimentation conduite en Meurthe-et-Moselle, depuis juin 2011, auprès de 7 établissements,  démontre qu’il est possible d’élever le niveau d’activité physique de personnes en situation de précarité hébergées dans des établissements sociaux à quatre conditions : former les intervenants à ce public vulnérable, adapter les activités à ses attentes et à ses capacités physiques, tenir compte des difficultés liées à l’image corporelle et au regard d’autrui et de prévoir la pérennité de l’action.

Les enjeux du projet :

Le projet vise à créer les conditions d’une pratique régulière d’activité physique au bénéfice des résidents des établissements sociaux de la Meurthe-et-Moselle : Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS), Centres d’Accueil des Demandeurs d’Asile (CADA) et résidences sociales. Cette pratique adaptée, est proposée à chaque type d’établissement. Elle a pour ambition, de contribuer à  renforcer la santé des résidents et d’enrichir l’accompagnement social quotidien mené par les structures.

Ce projet est mis en place dans le cadre d’un large partenariat institutionnel qui associe, outre les établissements concernés et Profession Sport 54 en sa qualité de porteur du projet, le comité départemental olympique et sportif et les services de l’État suivants : l’agence régionale de santé et la direction départementale  de la cohésion sociale.

Les principes de fonctionnement :

Des éducateurs sportifs qualifiés de l’association Profession Sport 54, élaborent avec vous un projet d’activités physiques adapté et intégré à la dynamique de votre établissement social.
Ainsi chaque établissement peut bénéficier :

  • d’1h30 d’activité physique par semaine
  • d’une sortie ponctuelle par trimestre dans le respect des objectifs du projet.

Ces dispositions pratiques sont ajustables selon les besoins et les caractéristiques de chaque établissement.  Chaque séance animée par une éducateur sportif et se déroule en présence d’un travailleur social de l’établissement, afin de favoriser une continuité éducative.

Contact : aurelie.deshayes@meurthe-et-moselle.gouv.fr