Actualités

Situation sanitaire en Meurthe-et-Moselle : Accélération de la campagne vaccinale

 
 
Situation sanitaire en Meurthe-et-Moselle : Accélération de la campagne vaccinale

A l’instar du reste du territoire national, la Meurthe-et-Moselle est affectée par une circulation virale forte de la COVID-19. Le taux d’incidence est en effet passé en trois semaines, de 75 nouveaux cas par semaine pour 100 000 habitants, à plus de 400, ce qui caractérise un rythme de diffusion particulièrement rapide. L’impact hospitalier de cette vague a conduit le CHRU de Nancy à activer son plan blanc.

Face à cette situation, Arnaud COCHET, préfet de Meurthe-et-Moselle, et Franck GEROLT, délégué territorial de l’agence régionale de santé appellent à la mobilisation de chacun. La dose de rappel de vaccination est nécessaire pour maintenir une protection maximale contre le risque de faire une forme grave de la COVID-19,

La vaccination permet de diviser par 12 le risque d’être hospitalisé en soins critiques et par 10, le risque de décès. À ce jour, sur 500 000 personnes éligibles au rappel, 144 689 en ont déjà bénéficié au 6 décembre 2021.

Dans ce contexte, et afin d’accompagner les annonces nationales liées à l’accélération de la campagne de rappel, vingt centres de vaccination (liste en annexe) ont été renforcés ou rouverts. Plus de 87 000 rendez-vous y sont déjà programmés pour les 6 semaines à venir, un chiffre en forte évolution en comparaison des 49 000 vaccination réalisées les 6 dernières semaines.

S’ajoute à ces centres la réouverture du centre de vaccination à Prouvé, géré par le SDIS, à partir du 20 décembre et pour une durée d’un mois.

En parallèle, les acteurs de la ville (médecins traitants, pharmaciens, infirmiers) sont mobilisés. Il est rappelé que l’ensemble des sites de vaccination sont recensés sur le site www.sante.fr

Une offre spécifique est mise en place afin d’accompagner l’accès à la vaccination des personnes de plus de 80 ans. Accessible au 0 800 730 957, une plateforme téléphonique départementale a en charge de faciliter la prise de rendez-vous, ou d’organiser une vaccination au plus proche du domicile de la personne si sa situation le nécessite.

Deux types de vaccins seront utilisés en centre de vaccination, dits vaccins à « ARN Messager », de marque Pfizer ou Moderna. Conformément aux préconisations de la Haute Autorité de Santé, les personnes âgées de moins de trente ans recevront une dose de vaccin Pfizer. Pour les personnes âgées de plus de trente ans, la marque du vaccin qui sera dispensé sera mentionnée à la prise de rendez-vous. Il est rappelé que les deux vaccins déployés en centres de vaccination comme en villeprésentent, selon les publications scientifiques internationales, des caractéristiques de qualité, de tolérance et d’efficacité comparables. Ils peuvent être utilisés alternativement sans risque : on peut par exemple avoir reçu deux premières doses de vaccin Pfizer et recevoir une dose de rappel en Moderna. La réussite de la campagne de rappel sera assurée par la mobilisation de ces deux vaccins à ARN-m.

À compter du 15 décembre, les personnes de plus de 65 ans ne pouvant justifier d’une dose de rappel effectuée dans un délai de 7 mois après leur dernière injection ou contamination, verront leur passe sanitaire invalidé. Cette mesure sera généralisée aux plus de 18 ans à partir du 15 janvier 2022.

En plus de la vaccination, il est rappelé à toutes, et tous, l’importance de respecter les gestes barrières au quotidien. (Port du masque à l’intérieur, port du masque à l’extérieur dans les communes de plus de 5000 habitants, ou dans les situations de rassemblement de personnes, lavage de mains, aération des locaux, distanciation sociale).

Le préfet rappelle que des campagnes de contrôle de la bonne vérification du passe sanitaire sont en cours, dans l’ensemble du département.

Liste des centres de vaccination en Meurthe-et-Moselle

liste