#25Novembre : la déléguée dép. aux droits des femmes et à l’égalité a participé à 6 évènements

Mis à jour le 28/11/2022
En tant que déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité, Yvette GAERTNER est en charge de la coordination de la politique interministérielle à l'égalité entre les femmes et les hommes en Meurthe-et-Moselle.

Il s’agit notamment de promouvoir les droits et la lutte contre les violences sexistes ou encore l’égalité dans la vie économique, professionnelle, politique et sociale du département.

Lors de la journée du 25 novembre 2022, la déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité a participé à 6 des différentes manifestations prévues sur tout le territoire meurthe-et-mosellan.

Le jeudi 24 novembre 2022, l’association France Active Lorraine a organisé l’évènement « Toutes au top pour entreprendre » à Nancy.
Ce sont trente femmes de 22 à 55 ans, entrepreneuses en devenir ou récemment cheffe d’entreprise, qui ont participé à deux ateliers sur les thématiques suivantes « l’image de la créatrice d’entreprise et les partenaires soutenant la création »; et « les freins à se défaire pour une réussite dans son entrepreneuriat ».
Grâce à cette journée, les participantes ont pu échanger sur leurs projets d’horizons (soins à la personne, bien être, coaching en entreprise ou personnel, artisanat d’art dans le cuir, etc), obtenir des conseils et ainsi faciliter leur mise en réseau.

Ensuite, Yvette GARTNER s’est rendue à la cité judiciaire de Nancy, pour découvrir le court-métrage « CLAIRE » réalisé spécialement pour le 25 novembre, par le conseil départemental de l'accès au droit de Meurthe-et-Moselle (CDAD) et la maison des jeunes et de la culture Lorraine (MJC), sur les violences intrafamiliales.
Soixante professionnels de divers horizons (médecins, pharmaciens, kinésithérapeutes, dentistes, infirmiers, orthophonistes, sages-femmes ou encore protection judiciaire de la jeunesse) ont eu la chance de découvrir ce court-métrage et participé ensuite aux trois tables rondes qui avait pour thématiques : la compréhension des mécanismes de la violence au sein du couple , le repérage et l’évaluation des stratégies des professionnels, la prise en charge du traitement judiciaire des violences au sein du couple.
Ce court-métrage va dans un second temps, servir d’outil pédagogique supplémentaire dans le département pour différents professionnels (magistrats, police, etc).

Le vendredi 25 novembre 2022, journée contre les violences faites aux femmes, Yvette GAERTNER est allée, accompagnée du CIDFF de Lunéville, à la rencontre des 25 agents de contrôles, agents d’accueil et inspecteurs du travail de la direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités à Nancy.
À cette occasion, la déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité a rappelé aux participants les différentes mesures du Grenelle des violences conjugales. Le CIDFF de Lunéville est intervenu, quant à lui, en tant que lauréat de l’appel à projets national « Les violences au sein du couple, on en parle au travail ? » : l’occasion de parler de son projet et d’échanger avec les différents participants.
Il est nécessaire de rappeler que les violences qui s’exercent dans le couple, dans la sphère familiale ont souvent des conséquences professionnelles : absences, retards, baisse de concentration et de productivité, problèmes de sécurité dans l’entreprise etc.

Yvette GAERTNER s’est ensuite rendue à la maternité du CHRU de Nancy pour participer à deux tables rondes sur « l’IVG, accès et prolongation du délai » et sur les « mutilations sexuelles féminines et reconstruction », en présence notamment d’Élisabeth MORENO, ancienne ministre des droits des femmes et de l’égalité.
À la suite des tables rondes, la déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité a participé à la présentation du projet Maison des Femmes qui sera créé dans l’ancienne école de Charles III à Nancy. Une occasion pour découvrir  plusieurs ateliers et expositions sur la thématique « déconstruire les idées reçues sur les violences faites aux femmes » et tester REVERTO, un outil de réalité virtuelle, qui permet d’être en immersion face à une situation de harcèlement sexiste au sein d’une entreprise de bâtiment. Yvette GARTNER a rappelé lors de la manifestation que sur les 12 derniers mois, ce serait 441 femmes (18 à 75 ans) à Nancy et 1 030 femmes sur la Métropole du Grand Nancy, qui auraient été victimes de violences conjugales.

Enfin, Yvette GAERTNER s’est rendu à Toul pour découvrir la pièce de théâtre « Amour, sexe et cornichons », sur le sujet de l’éducation à la sexualité, qui a été co-financée par le CCASCentre communal d'action sociale de Toul, le Zonta club de Toul et la délégation des droits des femmes (CIDFF de Nancy). Lors des deux représentations données par les deux comédiennes de la compagnie Azimuts  (une à des élèves de 4ème du collège de Toul et la deuxième ouvert au grand public), ce sont plus d’une centaine de personnes qui sont venues les applaudir.