Pollution atmosphérique

Pollution atmosphérique

 
 
Pollution atmosphérique

La pollution atmosphérique est un phénomène qui affecte la santé des populations en raison d’une exposition chronique et quotidienne. Cependant, certaines périodes, du fait de conditions météorologiques défavorables, connaissent une augmentation significative des taux de pollution (épisode de pollution). Des recommandations et actions contraignantes sont donc mises en œuvre dans le cadre d’arrêtés préfectoraux pour limiter l’impact sanitaire et éviter que la situation n’empire.

L’arrêté interpréfectoral du 24 mai 2017 définit les modalités de gestion des épisodes de pollution atmosphérique et de déclenchement des procédures d’information-recommandation (PIR) ou d’alerte (PA).

Quatre polluants sont visés par cet arrêté :

  • PM10 : particules de diamètre inférieur à 10 microns (combustion de chauffage et/ou moteurs de véhicules)
  • NO² : dioxyde d’azote (particules d’origine carbonée, particules formées à partir d’ammoniac et d’oxyde d’azote)
  • O3 : Ozone (composés organiques volatiles (COV), oxyde d’azote)
  • SO² : dioxyde de soufre (origine industrielle)

Tableau récapitulatif des seuils d’information et d’alerte

tableau

En cas d’épisode de pollution :

Pour les populations vulnérables et sensibles : c’est-à-dire  les nourrissons et les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées, les personnes asthmatiques ou souffrant de pathologies cardiovasculaires ou respiratoires :
 

  • Evitez les activités physiques et sportives intenses, non seulement en plein air, mais aussi à l’intérieur ;
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque inhabituelle, consultez votre médecin ou pharmacien
  • Prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement doit être adapté ;
  • Si vous sentez que vos symptômes sont moins gênants quand vous restez à l’intérieur privilégiez des sorties plus brèves que d’habitude ;
  • Evitez de sortir en début de matinée et en fin de journée et aux abords des grands axes routiers ;
  • Reportez les activités qui demandent le plus d’effort.

Pour la population générale:

  • Réduisez et reportez les activités physiques et sportives intenses, en plein air ou en intérieur, jusqu’à la fin de l’épisode si des symptômes liés à la pollution sont ressentis (fatigue inhabituelle, mal de gorge, nez bouché, toux, essoufflement, sifflements, palpitations) ;
  • En cas de gêne inhabituelle (par exemple : toux, mal de gorge, nez bouché, essoufflement, sifflements), prenez conseil auprès de votre médecin ou pharmacien.

Le site des réseaux de mesure de la qualité de l’air est disponible à l’adresse suivante :

http://www.atmo-grandest.eu/