Baignade et noyade

Baignade et noyade

 
 
Baignade et noyade

La baignade concerne aujourd’hui chacun de nous. Que ce soit tout au long de l'année ou à la belle saison, à la piscine, en lac, ou en rivière, sur les plages tout le monde ou presque s'adonne à cette pratique devenue familière et synonyme de plaisir de détente et aussi de facteur de santé. Cette activité de loisir presque banale s'accompagne d'un risque majeur toujours présent, car là ou il y a de l'eau, il y a aussi toujours un danger, parfois mortel.

Les différentes catégories de baignades :

Les lieux de baignade sont classés en trois catégories :

- catégorie A : les emplacements dangereux où il est interdit de se baigner.

Les maires doivent signaler ces lieux par des pancartes d'interdiction de baignade.

-catégorie B : les emplacements où le public peut se baigner à ses risques et périls.

Toute personne qui se baigne dans une zone qui n'a fait l'objet d'aucune organisation particulière et dont l'accès est libre, le fait à ses risques et périls. Une signalétique par des pancartes sont installées par les maires des communes afin d'inciter le public à une plus grande prudence.

- catégorie C : les emplacements aménagés à usage de baignade.

Le maire délimite une ou plusieurs zones de baignades surveillées, dans une partie de la zone présente sur son territoire, qui garantit suffisamment la sécurité des baignades et des activités nautiques. Cette catégorie comprend la baignade d'accès gratuit, la baignade aménagée dont l'accès est payant et les piscines privatives à usage collectif.

Information pour prévenir les noyades

image_drapeaux_de_baignade

Choisissez les zones de baignade surveillées

Baignade en milieu naturel : https://www.grand-est.ars.sante.fr/baignade-en-milieu-naturel

Qualité des eaux de baignade : http://baignades.sante.gouv.fr/baignades/homeMap.do#a

A votre arrivée, informez-vous sur les zones de baignade pour savoir si elles sont surveillées, interdites ou dangereuses.

  • Renseignez-vous auprès du personnel chargé de la surveillance sur les conditions de baignade : courants, dangers naturels, etc.
  • Choisissez les zones surveillées où l’intervention des équipes de secours est plus rapide.
  • Restez toujours attentifs à vos enfants, même si la zone est surveillée.
  • Equipez vos enfants d'un gilet flotteur ou de brassards.
  • Ne surestimez pas votre niveau de natation.

Attention à l'hydrocution

L'hydrocution est un accident fréquent qui survient l'été. Il correspond à un refroidissement brutal intervenant souvent à la suite d'une entrée trop rapide dans l’eau et dû à une trop grande différence de température entre la peau et l'eau. Ce choc thermique peut entraîner une perte de connaissance dans l'eau et entraîner la noyade.
Quelques signes peuvent précéder l'hydrocution. Ils sont malheureusement trop souvent négligés. Ce sont : les maux de tête, les crampes, l'angoisse,... Devant l'apparition de l'un de ces signes, tout nageur doit se rapprocher de la plage et sortir de l'eau le plus rapidement possible.

Respectez les consignes suivantes :

  • Entrez de manière progressive dans l'eau, particulièrement lorsque l'eau est froide et que vous vous êtes exposé au soleil.
  • Evitez les expositions au soleil trop prolongé.
  • Evitez de vous baigner après un repas copieux.
  • Ne consommez pas d'alcool avant et pendant la baignade.

En cas d'accident

alertez le service de surveillance ou appelez les numéros d'urgence.
Sapeurs-Pompiers : 18
Samu : 15
Numéro unique d'urgence européen : 112