Actualités

Mobilisation collective pour prévenir les prédations du loup

 
Mobilisation collective pour prévenir les prédations du loup

Camille Lanet, sous-préfet de Toul s'est rendu hier à Dommarie-Eulmont, l'une des 2 exploitations retenues par la chambre d'agriculture 54,
afin de rencontrer les jeunes apprentis et les acteurs qui ont permis le déroulement de cette journée d'action.

Camille Lanet, sous-préfet de Toul s'est rendu hier à Dommarie-Eulmont, l'une des 2 exploitations retenues par la chambre d'agriculture 54, afin de rencontrer les jeunes apprentis et les acteurs qui ont permis le déroulement de cette journée d'action.Cette journée de mobilisation, première dans le département, pilotée par la chambre d'agriculture, a vu l'engagement de 16 apprentis du centre de formation d'apprentis agricole de Toul, répartis sur 2 sites (GAECGroupement agricole d'exploitation en commun du Chevalet à Dommarie-Eulmont et SCEA de Mérigny à Collombey-les-Belles).Les 5 apprentis (4 garçons et une fille) présents à Dommarie-Eulmont, ont travaillé à l'implantation d'une clôture de protection en bordure de parcelle sur une longueur de 315 m. Leurs tâches ont consisté à des opérations de débroussaillage, pose des fils électriques et mise en tension, sous la conduite de leur formateur du CFAA de Toul, M. Jérôme Lamboulé. Pour les assister dans leurs travaux, ils ont pu recevoir, également, les conseils de Ms Michel Magron, VP en charge de l'élevage, et Laurent Keller, ingénieur relais, de la chambre d'agriculture 54 ainsi que du gérant du GAECGroupement agricole d'exploitation en commun du Chevalet.Le sous-préfet a partagé le déjeuner de ces 5 apprentis volontaires en compagnie du directeur du CFAA de Toul, M. Jean-Marc Paternoster et de M. Jean-Jacques Rhim, assistant parlementaire de M. Potier. Ce moment a été l'occasion d'échanges avec les jeunes qui ont su montrer leurs motivations quant à leur choix de cette filière agricole et leur investissement dans cette journée d'appui aux éleveurs mais aussi de montrer le soutien de l’État auprès des éleveurs.Cette initiative, à laquelle les apprentis du CFAA de Toul ont témoigné de leur engagement, amorce une dynamique qui pourra se poursuivre avec le CFAA ou d'autres structures, telle l'association " Les tailleurs de boulot".

DSC_0297