Actualités

Informations complémentaires sur les fromages au lait cru concernés par le rappel

 
 

Les enquêtes de traçabilité menées par les services de contrôle de l’alimentation des directions départementales de la protection des populations ont permis de préciser certaines présentations ou dénominations commerciales des fromages au lait cru produits par l’entreprise « La Fromagerie Alpine » et qui font actuellement l’objet d’une procédure de rappel.

Sont concernés :

  1. Des Saint-Félicien ou des Saint-Marcellin produits par « La Fromagerie Alpine » mais commercialisés parmi d’autres fromages dans des plateaux. Ces plateaux de fromage portent sur leur emballage, l’un des 4 numéros d’agrément suivant : FR 35 068 004 CE, FR 59 343 030 CE, FR 63 113 081 CE, FR 84 007 011 CE.
  2. Des fromages produits et commercialisés par « La Fromagerie Alpine » sous les dénominations de « Romans de Romans », de « Tomme / Sac de Vigneron », ou d’ « assortiment de fromages de vaches » tous trois portant le numéro d’agrément : FR 26 281 001 CE.
  3. Des Saint-Félicien ou des Saint-Marcellin produits par « La Fromagerie Alpine » et portant le numéro d’agrément : FR 26 281 001 CE mais commercialisés sous la marque SEILLAC.

Les enseignes ayant distribué ces produits sont tenues d’informer leurs clients. Des affichettes sont notamment apposées sur les points de vente concernés. En cas de doute, les consommateurs peuvent se renseigner auprès des responsables du rayon ou du magasin pour savoir si le produit acheté est concerné par l’alerte.

Il est rappelé que les investigations portant sur 13 cas pédiatriques de syndrome hémolytique et urémique (SHU) survenus depuis le 21 Mars 2019, avaient conduit ce samedi 27 avril les autorités sanitaires à procéder au rappel de tous les lots de Saint-éelicien et Saint-Marcellin fabriqués par « La Fromagerie Alpine ». Les nouveaux éléments de traçabilité recueillis justifient un complément d’information des consommateurs sur la présentation ou la dénomination des fromages rappelés dont la liste complétée figure en annexe.

Les investigations épidémiologiques, microbiologiques et de traçabilité alimentaire se poursuivent pour déterminer la source exacte d’infection des différents cas par Escherichia-coli de type O26.


La bactérie E. coli est naturellement présente parmi la microflore digestive de l’Homme et des animaux à sang chaud. Certaines souches d’E. coli sont pathogènes, et peuvent être responsables chez l’Homme de troubles variés allant d’une diarrhée bénigne à des formes plus graves comme des diarrhées hémorragiques ou des atteintes rénales sévères comme le SHU, principalement chez le jeune enfant.

Il est demande aux personnes qui détiendraient les fromages concernés de ne pas les consommer – et plus particulièrement aux jeunes enfants, aux femmes enceintes, aux personnes immunodéprimées et aux personnes âgées - et de les rapporter au point de vente où ils ont été achetés.

De façon générale, il est rappelé que la consommation de lait cru ou de fromages au lait cru peut présenter un risque important d'infection bactérienne chez l'enfant,
surtout pour les moins de 5 ans. Ce risque particulier diminue avec l'âge jusqu'à 15 ans où il rejoint la normale d'après les données scientifiques.

Les enfants de moins de 5 ans ne doivent donc en aucun cas consommer ces produits. Les cas répertoriés ces dernières années confirment la sensibilité particulière ce cette tranche d'âge chez laquelle les symptômes peuvent être dramatiques.

Les qualités nutritionnelles de ce type de produits, récemment soulignées par l'Inra, ne doivent en aucun cas occulter le risque sanitaire pour les jeunes enfants.

Les personnes qui en auraient consomme et qui présenteraient des symptômes de type diarrhées, douleurs abdominales ou vomissements doivent consulter, au plus vite, leur médecin traitant en mentionnant cette consommation et le lien possible avec la bactérie Escherichia coli.

En l'absence de symptôme dans les 10 jours après la consommation des produits concernés, il est inutile de s'inquiéter et de consulter un médecin.


Plus d’information sur les SHU et sur la bactérie Escherichia coli :
https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladiesinfectieuses/article/syndrome-hemolytique-et-uremique-shu

http://invs.santepubliquefrance.fr//fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Risquesinfectieux-d-origine-alimentaire/Syndrome-hemolytique-et-uremique

https://www.anses.fr/fr/content/les-escherichia-coli-ent%C3%A9roh%C3%A9morragiquesehec

https://agriculture.gouv.fr/ecoli-quest-ce-que-cest