Actualités

Campagne "Consultations Jeunes Consommateurs"

 
Faire face aux addictions des jeunes

Faire face aux addictions des jeunes - Les « Consultations Jeunes Consommateurs », une ressource pour agir précocement et aider les familles
Une campagne nationale d’information sur les consultations jeunes consommateurs (CJC), portée par le ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, l’Inpes et la MILDECA, est lancée ce lundi 12 janvier.

Les consultations jeunes consommateurs permettent d’effectuer un bilan des consommations, d’apporter informations et conseils, d’aider en quelques séances à diminuer ou arrêter la consommation ou d’orienter, lorsque cela est nécessaire, vers des soins au long cours. Elles sont gratuites, anonymes, ouvertes aux jeunes de moins de 25 ans et à leurs familles qui peuvent s’y présenter ensemble ou séparément.  L’évaluation de ce dispositif a mis en exergue sa pertinence en soulignant toutefois qu’il reste d’une manière générale assez mal identifié par les professionnels du soin et de l’éducation localement, d’une part, et du grand public d’autre part.
 
Le renforcement des consultations jeunes consommateurs a donc été placé au cœur des priorités du plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives en cours.
 
Depuis décembre 2013, la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives soutient, en partenariat avec la Fédération Addiction, la formation de l’ensemble des professionnels des CJC à l’intervention précoce auprès des jeunes usagers et de leurs familles. Il s’agit de placer l’ensemble des professionnels concernés en position d’élaborer des partenariats avec les structures - éducatives, sociales, ou sportives par exemple – investies dans la prise en charge des jeunes, en vue de repérer les consommations le plus  tôt possible et de favoriser l’orientation vers les CJC. Pour faciliter cette démarche, un travail de recueil sur les bonnes pratiques de partenariat a été accompli.
 
La campagne d’information sur les consultations jeunes consommateurs dévoilée ce jour doit permettre quant à elle de favoriser le recours direct à ce dispositif par les jeunes et les parents concernés. Selon une enquête menée fin 2014  pour l’Inpes, un quart des parents et des adolescents a déjà entendu parler de lieux destinés à accueillir les jeunes ou leur famille pour discuter des conduites addictives, en revanche, aucun d’entre eux ne cite spontanément les CJC. Pourtant, aussi bien les parents que les adolescents s’accordent à dire que ce type de consultation est utile. Pour soutenir les familles face aux conduites addictives chez les jeunes, la Mildeca, le ministère des Affaires sociales, de la Santé et du Droit des femmes et l’Inpes lancent une campagne le 12 janvier 2015. La campagne présente la CJC comme étant une réponse accessible et utile aux questions des jeunes et aux inquiétudes de leur entourage.

Plus d'infos: site internet drogues info service

> Consulter le dossier de presse de la campagne - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,64 Mb